Logo de l'académie

Accueil > La vie de l’établissement > Le midi-deux > Le Menu de Noël de l’Equipe du Chef Descombes en image et en poésie.

Le Menu de Noël de l’Equipe du Chef Descombes en image et en poésie.

mercredi 5 janvier 2022, par Sandrine Dominguez

Jeudi 16 décembre, les élèves demi-pensionnaires du Collège ont pu partager un moment de convivialité et de partage autour d’un menu spécial.

Un menu « fait maison » et élaboré par les Chefs Descombes et Ray, avec l’aide de toute leur équipe avec le double objectif de faire découvrir aux élèves de nouvelles saveurs et de susciter l’émerveillement le temps d’un repas, malgré la période pandémique.

Un menu qui s’accompagne d’un poème écrit par M. Jaudon, Secrétaire de Direction, à découvrir dans cet article.

Mission accomplie.
Merci à toute l’Equipe Cuisine du Collège BREART.

Maîtres queux et complices, de Samuel JAUDON.

Dès avant que paraisse Aurore aux doigts de rose
Ces deux-là sont déjà attelés à leur tâche :
Avec leurs compagnons ils préparent quelque chose
De beau, de bon, de fort, et nourri de panache !

De semaines du goût en fins menus à thème,
Ils cisèlent leurs plats et chaque fois ravissent
Nos papilles gourmandes et jamais en carême,
Flattant nos appétits - que dis-je ? - l’un de nos vices !

Bien sûr, souventes fois, au creux d’après-midi,
On sommeill’ bien un peu d’avoir fait bonne chère :
De quelque boeuf-carotte ou crème Chantilly,
De truffade de Dombes, de pâtes au gruyère !

Mais les convives, non, ô jamais ne se plaignent :
ni les jeunes estomacs toujours tant affamés,
Ni ceux qui tout le jour si durement enseignent,
Tous se régalent et tous sont rassasiés.

Et ces deux magiciens, Houdinis des fourneaux
Appuyés toujours sur leur équipe de choc,
Font découvrir saveurs et maints bouquets nouveaux
A nos jeunes aux goûts parfois d’un franc baroque.

Rééduquant leurs sens abîmés de burgers,
De tacos, de nuggets, kebabs en sauces grasses,
ils sont bien à ce titre aux aussi professeurs,
Mais profs de gourmandises : la cuisine est leur classe.

Que cette fière armée des héros de la Gueule
Soit ici remerciée comme elle le mérite.
Car de nous tous elle est absolument la seule
A changer en Plaisir de modestes marmites !