Logo de l'académie

Accueil > La vie de l’établissement > Activités culturelles > Jean-François Bazin, descendant de la sœur aînée de Lamartine, invité au (...)

Jean-François Bazin, descendant de la sœur aînée de Lamartine, invité au collège Bréart

jeudi 21 novembre 2019, par M. Bonnaud

Dans le cadre du 150e anniversaire de la mort d’Alphonse de Lamartine, Mohamed Bouabane, professeur de Lettres au collège Bréart, a accueilli ce lundi, l’écrivain Jean-François Bazin, dans le cadre de l’option Littérature et Société.

Jean-François Bazin

« Pour parler de la littérature, des arts en général et faire réfléchir les élèves sur la société et le monde, nous travaillons avec les élèves de 5es sur les figures abolitionnistes en Bourgogne à travers Lamartine et Anne-Marie Javouhey. Lamartine est abordé en tant que poète et écrivain, mais également en tant qu’homme engagé par rapport à la traite négrière, la cause animale, la nature et le chemin de fer.

L’idée est de leur faire prendre conscience du patrimoine local, cela fait partie de leur citoyenneté. L’objectif est de leur ouvrir l’esprit, de leur montrer l’existence de gens qui ont essayé de faire du bien, de cicatriser les plaies de notre société », a expliqué Mohamed Bouabane.

Jean-François Bazin
JFBazin 10
JFBazin 2
JFBazin 3
JFBazin 4
JFBazin 5
JFBazin 6
JFBazin 7
JFBazin 8

Jean-François Bazin, ancien journaliste et écrivain, a été agréablement surpris d’être sollicité par un professeur pour venir répondre aux questions des jeunes.

J’ai écrit un certain nombre de livres et je descends en ligne droite de Cécile, l’aînée des sœurs de Lamartine. Je reste attaché aux souvenirs de Lamartine, c’est familial. J’ai lu une grande partie de son œuvre. Aujourd’hui, le but est de parler de l’homme engagé dans des combats. Il a été un homme politique et il s’était engagé dans des luttes modernes. Il a combattu la peine de mort. Il a été l’une des grandes figures contre l’esclavage. Il a milité pour le travail, a développé les chemins de fer, s’est intéressé à la loi électorale… Lamartine a été un homme publique de Saône-et-Loire et de la vie politique française puisqu’il a été longtemps député et candidat à la présidence de la République sans succès. On connaît moins ce qu’il a fait pour l’égalité Femmes - Hommes et le drapeau tricolore en 1948 lorsqu’il a été ministre des Affaires étrangères de ce bref gouvernement de la République remplacé par le coup d’état et le Second Empire. Déçu sur ce plan, Lamartine s’est retiré de la vie publique. Ce n’était pas un rêveur.
 
J’ai été toute ma vie journaliste dans des journaux nationaux, mais à Dijon pour la presse bourguignonne. J’ai également été premier adjoint au maire de Dijon et président du Conseil régional plusieurs années à la fin des années 90.
 
Depuis ma retraite, j’ai une vie d’écriture. J’ai publié six romans touchant autour de l’histoire de la Franche-Comté et de la Bourgogne ces dix dernières années. Le dernier publié l’an dernier « Le Maître de la lumière » était sur les tailleurs de diamant de Saint-Claude dans le Jura. J’ai écrit une cinquantaine de livres sur la Bourgogne notamment sur l’histoire du vin avec les appellations.

Jean-François Bazin


Portfolio